Comparatif Lomo Illumina coated et uncoated

28 Février 2019

Lomo est une marque d'optique et de caméras créée en 1914 en russie. Leur matériel fut utilisé sur un grand nombre de films soviétiques durant l'ère argentique avant que les usines ne ferment au début des années 90. C'est en 1997 que Gregory Mirand, un ingénieur et technicien russe, décide de relancer la production d'optiques Lomo au Canada. C'est en 2009 que verront le jour les premiers modèles de Lomo Illumina, optiques couvrant le format super 35 et répliquant l'identité très marquée des optiques soviétiques.



La série d'optiques Illumina MKII est composée de 5 optiques :


18mm / 25mm / 35mm / 50mm / 85mm


Ces cinq optiques ont une ouverture de T1.3, elles sont donc extrêmement lumineuses. Elles ressemblent à la très célèbre série Zeiss Master Prime (et possèdent la même ouverture maximale), le piqué est similaire à partir de T2.8. La propension au flare des Lomo est bien plus importante que les Master Prime et la qualité mécanique peut s'avérer moins bonne que les optiques allemandes. A pleine ouverture des aberrations chromatiques assez visibles se font sentir. A noter que les Lomo sont beaucoup plus petits et légers (entre 1,5 et 2 kg par optique) que les Master Prime.



Les optiques se déclinent en deux versions : Coated (traitées) et Uncoated (non traitées). La version traitée diminue les flares et les aberrations chromatiques comme toutes les optiques contemporaines, tandis que la version non traitée permet d'obtenir bien plus de flare et d'aberrations chromatiques à la manière des optiques de l'ère argentique, le rendu vintage est donc au rendez-vous. Le changement entre les deux versions se fait par un remplacement de la lentille frontale effectué par nos soins.



Nous avons voulu tester la différence entre les frontales coated et uncoated, voici donc un comparatif effectué avec le 35mm avec test de flare et filtres en versions uncoated et coated.



Image 1 : 35mm à T1.3 en version uncoated


Image 2 : 35mm à T1.3 en version coated


Comparatif complet ici



Le résultat est le suivant :




  • Légère perte de piqué à pleine ouverture en uncoated




  • Beaucoup plus de flare




  • Aberrations chromatiques sur les contours bien plus présentes en uncoated




 




Page: 12345
ACTUALITÉS Facebook